Le programme de vaccination

Note :

les abréviations utilisées ici signifient :

 

C = maladie de Carré
H = hépatite
P = parvovirose
Pi = para influenza (toux du chenil)
L = leptospirose
R = rage

 

 

Le chiot doit impérativement avoir été vermifugé à partir de ses 4 semaines et ce avant d'entamer le programme des vaccinations.

 

Le premier vaccin aura normalement été pris en charge par le vendeur du chiot puisqu'il est désormais obligatoire même en cas de don.

 

Si rien n'a été fait :

 

A partir de la 7e semaine : première injection de "CHP (Pi)". A ce moment, l'immunité est seulement partielle. Le chiot ne doit pas être posé par terre dans le rue. Il est préférable d'éviter tout contact avec d'autres chiens et de le garder sur les genoux dans la salle d'attente du vétérinaire.

 

Un mois plus tard, rappel "CHP (Pi)" + première injection de "L". Attention : si quelques jours après le rappel, votre chiot est effectivement protégé contre les maladies virales, il demeure sensible à la leptospirose, le chiot peut contracter cette maladie véhiculée par les rongeurs en buvant dans une flaque souillée. On évitera les abords de lacs et autres points d'eau tant que le rappel de leptospiroses n'a pas été fait.


Pour les chiens qui chassent ou se promènent régulièrement près de points d'eau, le rappel de la leptospirose est préconisé tous les 7 mois.

 

Un mois plus tard : rappel "L" + injection "R"

Par la suite, rappel de tous les vaccins une fois par an ou tous les 2 ans. Pour ce qui est du vaccin contre la piroplasmose, les avis sont partagés. Votre vétérinaire saura vous renseigner; n'hésitez pas à le consulter.
La température normale d'un chiot est de 38,5°.

 

Attention, chez le chiot les symptômes qui réclament expressément l'avis d'un professionnel sont :

  • une température anormale,
  • des vomissements répétés,
  • une diarrhée profuse,
  • un abattement persistant,
  • des urines sombres,
  • un écoulement douteux provenant du nez ou des yeux.